- Artiste lyrique et ... -

Venue au chant lyrique un peu par hasard, Inès réalise très vite que cette passion ne la quittera plus.

Après une première découverte du répertoire baroque et une série de concerts dans les Pyrénées Orientales, elle intègre le conservatoire de Pantin et y obtient son prix. Elle y rencontre des personnes qui compteront énormément dans son parcours, parmi lesquelles Armelle Humbert, Yves Coudray, Marouan Mankar Benis et Alex de Valera, qui l'aideront à trouver sa voix ... mais aussi l'artiste qu'elle est.

Poursuivant sa route, pleine d'envies et de curiosité, elle s'enrichit et s'ouvre à d'autres répertoires et à d'autres disciplines au fur et à mesure de ses rencontres  artistiques.

Elle interprète les mélodies classiques espagnoles du

XIX ème siècle avec le guitariste Lionel Cousin, puis forme le duo Manzanilla avec le guitariste flamenco Jeromo Delor, et chante les folksongs de Benjamin Britten avec le pianiste Sébastien Joly.

En parallèle, sa rencontre avec le comédien et acrobate Emilien Médail la plonge dans l'univers du cirque et du clown ; ils créent ensemble le spectacle Juliette à

roulettes, mêlant chant lyrique, cirque, clown et théâtre gestuel.

Décidée à ne rien s’interdire, Inès chante dans différentes revues de cabaret et rejoint la déjantée Starlight Family, en composant le personnage de Ginger, chanteuse hybride de country-lyrique en Santiags !

Elle se passionne également pour les arts du mime et du geste auprès d'Yves Marc et de Claire Heggen au Théâtre du Mouvement de Montreuil, et explore sa voix dans un  autre registre en se formant aux techniques de voix off et doublage.

N'oubliant pas ses premières amours et sa formation de chanteuse classique, elle interprète Fatime dans Les Indes Galantes  (mise en scène Y. Coudray), Musette dans Une Bohème (version chant et théâtre de Prune Cothouit et Morgane Bigot), rejoint l'ensemble vocal Dyonisos créé par Pierre Kuzor dirigé par Thomas Palmer, et fait différents récitals.

 

On la retrouvera en septembre 2020 à la collégiale Notre Dame de Semur-en-Auxois dans un programme pour voix et orgue autour des œuvres de Nivers et Clérambault.

© Tangi Le Bigot